Traitez-vous avec lenteur



" Il existe un lien secret entre la lenteur et la mémoire, entre la vitesse et l'oubli ", affirme Milan Kundera dans son livre " La Lentezza " (1995). En fait, si nous nous arrêtions pour penser à nos meilleurs souvenirs, nous nous rendrions compte que la plupart d’entre eux coïncident avec les moments de la vie marqués par le calme et la sérénité : une soirée d’été avec des amis, des vacances, un dimanche. famille, un dîner aux chandelles.

Au contraire, nous avons tendance à ne pas nous souvenir avec plaisir - ou du moins pas du tout - des moments où nous sommes obligés de courir sans arrêt ou de périodes de stress.

Malgré cela, notre société semble avoir pris une direction qui nous éloigne davantage d’un style de vie lent et serein.

Obsédés par la compétitivité, l' efficacité et la productivité, beaucoup de gens semblent être « hyperactifs» : ils continuent à travailler une fois rentrés chez eux, ils considèrent l'oisiveté comme une perte de temps et sont en général profondément stressés.

Voyons quelles sont les propositions visant à inverser cette tendance et à trouver le bon rythme pour allier santé, bien-être, travail et vie sociale.

L'éloge de la lenteur

Diriger, être parmi les plus rapides et les plus agressifs semble être la clé du succès commercial et social, mais il y a des choses à faire lentement et, s’ils le sont à un rythme accéléré, ils en paient le prix en termes de santé et de sécurité. joie.

L'obsession de faire de plus en plus en moins de temps est devenue une dépendance, une sorte d'idolâtrie qui nous fait perdre de bonnes habitudes en ce qui concerne la nourriture, le travail, la famille, la vie sociale et même sexuelle.

Ce sont quelques-unes des idées exprimées en 2004 par le journaliste et écrivain canadien Carl Honorè dans son best-seller " Éloge de la lenteur " (dans sa version originale " Éloge de la lenteur : comment les mouvements mondiaux remettent en cause le culte de la vitesse ").

La proposition de l'auteur est une invitation à contrebalancer les excès du "turbocapitalisme" en ralentissant le rythme des activités et, surtout, en changeant consciemment de direction: ne pas avoir peur de l'inactivité .

Dix ans après la publication de ce livre, le neurobiologiste italien Lamberto Maffei, ancien directeur de l'Institut des neurosciences du CNR, rédige un essai du même titre. C’est un autre " Louange de la lenteur " (2014) qui réfléchit aux conséquences possibles du passage d’une pensée lente à une pensée rapide induite par la dynamique frénétique du nouveau millénaire.

La publication de deux textes portant le même titre est significative et peut être lue comme le signe d’un certain malaise existentiel, philosophique et social vis-à-vis d’une période de l’histoire dominée par l’intrusion de courriels, notifications et rappels même dans les moments consacrés aux loisirs .

Oisiveté créative, des conseils pour ne rien faire

La maladie du temps: le rapport entre frénésie et santé

Dans le domaine médical également, il existe une réflexion sur la relation entre perception du temps, rythmes de vie frénétiques et santé. Selon le médecin américain Larry Dossey, l' obsession du temps peut profondément affecter notre santé, contribuant ainsi à la propagation de l'une des principales causes de décès, les maladies cardiaques.

Dans l'un de ses livres, " Space, Time and Medicine ", Dossey appelle la maladie du temps la conviction qu'il ne reste pas assez de temps et qu'il faut "pédaler" de plus en plus vite pour que le rythme fixé par disponible.

Les maladies et les troubles provoqués par les rythmes frénétiques sont nombreux, notamment l’anxiété, l’insomnie, la dépression, l’hypertension, l’obésité, les problèmes gastro-intestinaux, dermatologiques et cardiaques, jusqu’à l’extrême mort.

Karoshi: une réalité dramatique à laquelle réfléchir

Mita Diran, une jeune Indonésienne de 24 ans, travaillait pour une agence de publicité tous les jours. Il revenait presque toujours à l'aube pour retourner au travail peu de temps après. Un jour, en 2013, il écrit sur Twitter qu'il a travaillé 30 heures consécutives et qu'il meurt d'une crise cardiaque après quelques heures.

L'histoire de Mita est liée à celle d'autres milliers de personnes de la réalité connue sous le nom de "Karoshi", un terme japonais pouvant être traduit par une mort due au surmenage . De nombreux cas de surmenage ont également été constatés dans d'autres pays asiatiques et européens. En Chine, où ce phénomène est appelé " guolaosi ", un rapport présenté par la Ligue de la jeunesse communiste chinoise a indiqué que plus de 600 000 personnes seraient décédées chaque année de stress lié au travail . Des cas ont également été enregistrés en Europe, dont le plus connu concerne un garçon de 21 ans décédé après 72 heures de travail ininterrompu dans la succursale londonienne de la banque Merrill Lynch.

Face à cette réalité dans les pays où les niveaux de production ont amené les populations à soutenir des schémas de travail qui dépassent les possibilités humaines avec des conséquences dramatiques pour la santé, nous devrions tourner les yeux vers notre société et notre vie, réfléchir au chemin que nous empruntons et nous demander si nous n'atteignons pas aussi ce seuil dangereux.

Nous pourrions commencer à penser à de petites choses en nous demandant si, par exemple, des smartphones toujours allumés et connectés - au lieu de nous simplifier la vie - ne nous conduisaient pas vers un style de vie avec des rythmes de plus en plus artificiels, interrompant nos moments d'inactivité et limitant progressivement la temps que nous consacrons à des activités saines pour le corps et l'esprit.

Redécouvrir les avantages de la lenteur peut être la clé d'une vie plus saine et respectueuse de nos limites en tant qu'être humain.

Découvrez tous les avantages de vivre lentement

Article Précédent

Persimmon: propriétés, valeurs nutritionnelles, calories

Persimmon: propriétés, valeurs nutritionnelles, calories

Les kakis ( Diaspyros kaki ) sont les fruits du kaki, appartenant au genre Ebenaceae . Je suis utile contre la fatigue et le stress psychophysique et suis un excellent allié de l'intestin. Découvrons mieux. Propriétés et avantages des kakis Le kaki est un fruit très riche en sucres, il ne convient donc pas aux diabétiques ni à ceux qui doivent suivre un régime hypocalorique, mais il est excellent pour ceux qui ont besoin de lutter contre le stress psychophysique . Il con...

Article Suivant

Renforcer l'abdomen avec Pilates

Renforcer l'abdomen avec Pilates

Lorsque nous pensons au centre abdominal, nous n’imaginons que la soi-disant "tortue"; pour le pilates, il est beaucoup plus articulé, y compris un ensemble de muscles à entraîner de manière particulière. Voyons comment. Pilates et le centre abdominal Pour le centre abdominal de Pilates, le soi-disant noyau ne correspondait pas uniquement aux muscles abdominaux (droit de l'abdomen, transverse, oblique interne et externe). Chacu...